Vous êtes ici :

Soutenir

L’avocat n’est pas seulement un juriste et un habitué des prétoires.

Aider, soutenir et guider son client est au cœur de sa mission, dans tous les domaines où le droit est venu réglementer ce qui touche à la personne.

L’avocat reçoit au sein de son cabinet des hommes et des femmes, de tout âge, de tout milieu social et dont les personnalités sont diverses.

Mais tous ont un point commun : Ils ont besoin d’un soutien non seulement juridique, mais également humain, face à la situation dans laquelle ils se trouvent.

1. La nécessité d’un soutien moral

Même si des époux sont d’accord pour divorcer, même si la situation est en apparence apaisée, personne ne divorce en chantant !

Chaque démarche ou procédure nécessaire en matière de droit de la famille comporte en arrière- plan, une perturbation de l’être humain sur le plan émotionnel et affectif.

Cela est vrai même dans des dossiers, dont l’objet est en apparence exclusivement d’ordre financier : Les batailles en matière de pension alimentaire, de prestation compensatoire, de règlement de successions en sont une bonne illustration.

L’avocat qui s’implique dans ses dossiers assiste efficacement son client, non seulement par la qualité de son travail, mais également par le réconfort et le soutien moral qu’il lui apporte.

Maître Isabelle BECK accompagne ses clients, afin qu’ils vivent le mieux possible la situation dans laquelle ils se trouvent : Il est important qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls face à l’autre, face à la Justice.

2. La qualité du soutien

Maître Isabelle BECK a précisément choisi la profession d’avocat pour apporter un véritable soutien à ses clients.

Ce soutien suppose :
 
  • - une compréhension des émotions de son client : amour, colère, désarroi, peurs …ou de la souffrance de son client
  • - la capacité de communiquer son empathie et sa volonté d’aider au sens le plus noble du terme. - la faculté de nouer une relation privilégiée en termes de confiance.
  • - une volonté d’être acteur pour apaiser et dans l’idéal, mettre fin au mal-être et aux souffrances de son client.

Le soutien doit être par définition continu et s’exprimer à chaque étape d’une procédure.

Il est important qu’une fois un rendez-vous terminé, le client se sente épaulé, soulagé de se savoir compris et garde le souvenir d’une entrevue positive.

De même, avant, pendant et après les audiences, le client doit avoir le sentiment qu’il n’est pas seul face à l’appareil judiciaire.

3. Les limites du soutien de l’avocat

  • - Dans les situations dramatiques ou de grande souffrance du client,
Maître Isabelle BECK recommande parallèlement à son intervention, une prise en charge psychologique, psychiatrique et/ou médicale.
Le client pourra ainsi avoir une réelle capacité à prendre les décisions qui le concernent.
 
  • - Les principes d’indépendance et de probité de l’avocat peuvent le conduire à cesser d’apporter son concours à une personne, dont les valeurs morales ou les objectifs sont contraires aux buts qu’il s’est fixé.
Maître Isabelle BECK ne souhaite pas apporter son concours ni son soutien aux personnes, dont les agissements heurtent sa conscience.